Coaching et absentéisme

L’absentéisme est un symptôme, émergence de dysfonctionnements plus profonds.

Absentéisme ou présentéisme ? Moi, je préfère parler du présentéisme !

Qu’est ce que veut dire « être présent au travail ? « 

  • Présence physique : sur le poste de travail, ponctuel et assidu, dans le respect du contrat de travail.
  • Présence dans l’ici et le maintenant selon la philosophie orientale. Il s’agit d’écoute, de disponibilité, de confiance, de motivation, d’implication, être force de proposition…
  • Présence au cœur d’une l’équipe. Se sentir faire partie intégrante, appartenir, respecter soi et les autres et se faire respecter dans ses engagements.

Comment développer le présentéisme ?

Le comité de direction est la cellule-mère. Si dans le CODI, la qualité de présence est effective, alors de la même manière que l’ADN se reproduit dans le corps humain, la présence au travail se renforce dans tous les niveaux de l’entreprise.

Prenons un exemple. Dans une entreprise nationale de transport, une des unités est avant dernière sur le critère de l’absentéisme : 21ème sur 22 unités ! En 6 mois, elle est remontée à la 3ème place. Comment faire ?

1ère étape :

  • Poser un diagnostic sur le taux et les causes apparentes d’absentéisme.
  • Et un engagement de l’équipe de direction à traiter avec honnêteté ce problème.

2ème étape :

  • Un comité de direction qui remet en cause ses fonctionnements et renforce sa capacité de présence lors de ses réunions.
    • Ponctualité, pas de sorties, pas de téléphone ou de lecture de ses mails
    • chaque membre est engagé et impliqué dans l’analyse et la prise de décision.

3ème étape

Des actions découlent de la réflexion collective du comité de direction  :

  • ré accueil des absents sur le poste de travail
  • une écoute et une attention réelle et bienveillante et soutenante.
  • des entretiens plus fréquents avec une révision des objectifs
  • une organisation qui permet de faire baisser la pression
  • le traitement des problèmes de manière hebdomadaire
  • une responsabilisation et une participation plus effective.

En conclusion, le traitement de l’absentéisme peut se faire rapidement. Il dépend d’une volonté et d’une réelle implication du comité de direction de remettre en question ses propres fonctionnements et de poser des action dans un esprit « gagnant-gagnant » et d’être lui-même exemplaire sur la thématique qu’il souhaite enrayer.