[Vidéo] – Les débouchés dans le métier du coaching

Les débouchés dans le métier du coaching

J’apporte 2 niveaux de réponses

A de très rares exceptions près, personne ne vit seulement du coaching. La plupart des coachs sont aussi formateurs, recruteurs, consultants, conseil…

Le 21ème siècle est consacré au service. L’ère industrielle est derrière nous. Les individus et le monde du travail savent chercher de l’information, du conseil, de l’aide, de l’expertise… Le monde du travail est de plus en plus un lieu de croissance, de développement des compétences en savoir-faire et aussi en savoir-être et en savoir-devenir… Donc OUI, le coaching est un métier d’avenir.

A conditions que … 2 conditions

1 – avoir du professionnalisme, ce n’est pas un métier ni une posture qui s’improvise ! Cela demande formation, respect de la déontologie et entrainement.

2 – être capable de développer sa singularité propre.

Quelques exemples parmi les coachs que je forme :

  • Certains se sentent attirés par l’accompagnement des personnes handicapées en entreprise,
  • Un autre chemine dans la forêt avec son client, chaque arbre, chaque courbe du chemin est une métaphore de ce qui se travaille dans l’ici et le maintenant.
  • Tel coach allie sa posture de clown avec celle du coach
  • Un autre, dirigeant, lui-même, excelle par sa capacité à sécuriser les clients et la compréhension des situations complexes…
  • Un autre, coach d’affaire, connait parfaitement le monde des entreprises, les réseaux et le numérique. Il allie ses compétences de coach à celles de conseil en affaires et en communication…
  • Un ancien conseil en orientation est très prisé par les adolescents et les étudiants…

En conclusion, si le coach est dans son excellence, il attire alors les clients qui sont sensibles à sa forme propre . L’important pour lui, c’est de renforcer sa confiance en ses talents car imposer sa singularité et se différencier est la clé du succès.